L’histoire du biscuit chinois

biscuit chinois

Au départ, je pensais que j’allais enquêter sur une histoire passionnante. En fait, la petite histoire du biscuit chinois relève être un vrai casse-tête… Personne n’est d’accord sur son origine  et le pire, c’est que la majorité du temps, les différents sites que j’ai visités pour m’informer se contentent de « copier-coller » les informations Wikipédia ! Ça, c’est dommage ! Du coup, je vais vous rapporter toutes les versions que j’ai pu voir et vous choisirez celle qui vous plaît le plus. Je pense que c’est le plus simple 😊

La seule chose de sûre est que le biscuit chinois n’a jamais vu le jour en Asie mais aux Etats-Unis. Ça, c’est fait et on n’en parle plus ! Maintenant, passons aux différentes versions de l’histoire.

Alors, c’est peut-être japonais.

En effet, la première version serait qu’un architecte paysagiste japonais connu sous le nom de Makoto Hagiwara les aurait inventés en 1915 à San Francisco pour une exposition. Makoto Hagiwara est également propriétaire d’un jardin de thé et il se peut donc aussi qu’il ait voulu servir ces biscuits de la chance avec une tasse de thé. Ce n’est pas impossible ! D’un point de vue japonais, le « biscuit chinois » serait inspiré par les tsujuira senbei, une sorte de sablés dans lesquels sont insérés de petits messages d’amour. Ou autre version, Hagiwara aurait été inspiré par les omikuji senbei (« des biscuits de la chance ») et des tsujiura suzu (« des cloches du destin ») vendus par les boulangeries environnantes aux pèlerins venus sanctuaire Fushimi Inari-Taisha, près de Fukakusa

Ou c’est peut-être chinois !

La deuxième version indiquerait que le créateur de cette gourmandise est un pâtissier chinois, David Wung et il aurait cette idée en 1920 à Los Angeles. Selon les propos de Wikipédia, le pâtissier les aurait créés pour réconforter les sans-abris et/ou pour faire la promotion de son commerce de nouilles. Pour ma part, l’un n’empêchant pas l’autre, je pense que c’est pour les deux. Et cette fois-ci, l’inspiration ne viendrait pas d’une pâtisserie existante que l’on a modifiée mais d’une petite histoire qui date du XIIIe siècles. A cette époque, les Chinois se bataillent contre les Mongols et pour communiquer entre eux, les soldats chinois se faisaient passer des messages dans des yuèbĭng qui est une sorte de gâteaux.

Ou c’était japonais au départ mais c’est devenu chinois…

D’autres versions de l’histoire précisent que ce sont bien les Japonais qui ont inventé les biscuits, toujours aux Etats-Unis, toujours entre 1915 et 1920 mais (ben, oui, il y a un « mais » !) quand la guerre entre les Etats-Unis et le Japon est déclarée, tous les Japonais seraient mis en prison et les boutiques ont du fatalement fermer. Parait-il que les Chinois auraient racheté ces boutiques dont celle fabriquant les petits biscuits chinois. Et là, changement de propriétaire, changement d’origine.

Ou alors c’est encore chinois et pour le coup, le premier a été fait en Chine. J’ai trouvé cette version sur le site d’un fabricant de biscuit chinois au Canada. Je dois vous avouer que c’est ma version préférée. Alors, voici la légende !

Un jeune prince chinois, muet, s’étant fait chasser de son château, a rencontré un moine qui lui a enseigné l’art calligraphique. Ce jeune prince ne pouvant parler, écrivait des messages sur des bandes de papier de riz. Et un jour, le jeune prince aperçoit une belle princesse et son cœur s’ouvre alors à l’amour. Pour tenter de se rapprocher de la princesse, il s’engage dans la cuisine et prépare des messages du genre  » Tu es un brave homme « . Il fait cuire des biscuits pour y enfouir ses messages jusqu’au jour où il avoue son amour à la princesse en lui livrant un biscuit fait spécialement pour elle… Elle comprend alors d’où vient le message et se rend dans la cuisine où elle revoit le jeune homme qu’elle avait croisé dans la rue. Le jeune prince est si heureux qu’il retrouve alors la parole.

 Sur ces bonnes paroles, à force de parler biscuit, eh bien, ça m’a donné faim ! Donc, pour ne pas partir bredouille parce qu’au final, on ne sait toujours pas l’origine des biscuits de la chance, je vous file la recette. Comme ça, si vous avez des messages à faire passer, ce sera fait en toute discrétion 😉. Je vous ai mis la plus simple parce que les recettes, c’est comme leur origine, il y en a plein !

Ci-dessous le lien de la recette pour environ 30 biscuits :

750g.com – 30 biscuits fortune cookies

Bonne lecture !

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.