Parme et sa région : Un labyrinthe sur la route des musées de la Nourriture

labyrinthe 1

Voilà une destination où on peut s’en mettre plein le ventre, plein la vue et aussi, peut-être, plein les pieds ! Mais là, on va partir du principe : « Après l’effort, le réconfort. » donc nous allons commencer par nous fatiguer un peu dans le labyrinthe della Masone et après, on va récupérer les calories perdues sur la Route des musées de la Nourriture. Allez, c’est parti !

Le labyrinthe della Masone est considéré comme le plus grand labyrinthe en bambou du monde. Et je dis bien « en bambou ». 200 000 bambous, une vingtaine d’espèces différentes et pour vous dire, même le gazon, c’est du bambou ! Oui, parce qu’entre nous, il y a clairement plus grand comme labyrinthe. Ceci dit, il faut avouer que ce dédale est à l’image de son pays, de sa région, il est imprégné de culture et de raffinement.

Pour apprécier pleinement ce méli-mélo d’allées, il faut aller chercher l’origine du projet.

Le labyrinthe della Masone a été créé par l’éditeur, publiciste, graphiste, designer, bibliophile italien, Franco Maria Ricci (FMR). Il était très ami avec l’écrivain argentin, Jorge Luis Borges et tous les deux avaient la passion des labyrinthes. Si pour Jorge Luis Borges, le plus grand labyrinthe est le désert (ce n’est pas faux !), FMR a décidé d’en faire un vrai en mémoire de son ami décédé à la fin des années 80.

FMR est né à Parme, il est amoureux de sa région et de la culture (notamment, la littérature). On sait que le but d’un labyrinthe est de se perdre, mais il pense que le but est aussi de se retrouver au travers de la contemplation et après avoir parcouru les 3km de chemins bordés de bambous (si vous vous en sortez bien), vous découvrirez un musée où il est exposé toute la collection personnelle de FMR. Vous y verrez des peintures, des sculptures, des livres … principalement d’artistes italiens. C’est donc là que tient la particularité de ce labyrinthe, c’est qu’à défaut de trouver la sortie, vous pourriez trouver ce centre culturel qui en apprendra certainement un peu plus sur les Arts italiens 😉

Maintenant, que vous avez nourri votre esprit et fait le plein de culture, on va réveiller votre estomac et ravir vos papilles 😊 car comme je vous l’ai annoncé, le Labyrinthe della Masone se trouve à Fontanellato soit à une vingtaine de kilomètres de Parme qui est le point de départ des routes comprises dans la route du Goût.

Comment ça des routes ???? Et oui ! la route du Goût est, en fait, composée de trois routes thématiques …

Il y a la route du Culatello de Zibello qui réunit toutes les petites communes productrices de cette charcuterie AOP. Elles se trouvent exclusivement dans la zone de la Bassa Parmense, le long du fleuve Pô.

Il y a la route du Champignon de Borgotaro qui se localise dans les bois des vallées de Taro et Magra. Ce champignon est protégé par l’IGP, vous ne le trouverez que là-bas.

Et enfin, il y a la route des Jambon et des vins. Cette route est constituée de plusieurs étapes gravitant autour de Parme.

Après avoir enquêté sur ces fameuses routes et consulté le site officiel du tourisme de Parme, j’ai pu constater, qu’à part pour les champignons, toutes les spécialités ont un musée dédié. Du coup, au lieu de détailler le triptyque routier du goût, j’ai décidé de vous dévoiler la possibilité d’une autre route qui est celle des musées de la Nourriture.

Voici la liste des musées qui pourront vous mettre l’eau à la bouche !

Le musée du Culatello à Polensine Parmense. En effet, cette petite ville fait partie des communes productrices de cette charcuterie dite douce et délicate.

Le musée du Parmesan Reggiano à Soragna. Fromage emblématique de la région et internationalement connu. L’exposition se trouve dans une ancienne fromagerie. Vous y apprendrez tout sur ce fromage qui sublime nos plats de pâtes et pourrez même recevoir des conseils d’utilisation.

Le musée de la Tomate et le musée de la Pâte à Collecchio En fait, le musée de la Pâte se trouve dans l’enceinte du musée de la Tomate. Ceci dit, une fois sorti, vous connaissez tout sur le régime de base des Italiens 😉

Le musée du Vin à Sala Baganza. Ce musée vous dira tout depuis l’archéologie du vin jusqu’à l’histoire du tire-bouchon.

Le musée du Salami à Felino. Eh oui !! le musée du Salami existe !

Le musée du Jambon de Parme à Langhirano. Ce musée fait que Langhirano est la capitale officielle du Jambon de Parme.

Avec tous ces musées, la gastronomie parmesane n’aura plus de secret pour vous !

En tout cas, il est important de savoir que pour les visites de fermes, d’élevages, des caves, des fabriques … il faut prendre rendez-vous.

Comme d’habitude, je vous donne les liens de quelques sites pour en savoir plus à la fin de l’article.

Bonne lecture !

Site officiel de l’information touristique de Parme : c’est un site dont l’information est vraiment complète. Si vous songez aller là-bas, vous y trouverez très certainement les informations dont vous avez besoin. Vous y trouverez également les coordonnées des producteurs pour prendre rendez-vous.

Parma Gourmet.it : Sur ce site, vous aurez pas mal d’informations concernant la gastronomie parmesane.

Le portail d’information de la région Emilie-Romagne

Parma City of Gastronomy : Sur ce site, vous pourrez trouver des itinéraires déjà organisés mais surtout la visite guidée de Parme pour un montant libre.

Site officiel du Labyrinthe de Masone

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.