L’image du mercredi : l’image des petits ! … et des grands, aussi 😊

DKoehl_Irrawaddi_Dolphin_jumping

Les dauphins de l’Irrawaddy sont inscrits sur la liste rouge de espèces menacées de disparition. En 1997, on en dénombrait environ 200 et en 2015, il n’en restait plus que 80. Cependant, cette année, nous commençons à voir une petite amélioration. Selon les observations des scientifiques, la population aurait augmenté et serait passée à 92 spécimens. Youpi !! 😊

Ce dauphin est compliqué à classer. D’un côté, il a un patrimoine génétique proche de l’orque et d’un autre côté, il a un physique de beluga mais je vous assure qu’il s’agit bien d’un dauphin. D’ailleurs, l’une de ses particularités est qu’il peut veut vivre en eau douce comme en eau salée.

La plus grosse population se trouve dans le Mékong entre Kratie au Cambodge et le Laos, ce qui lui a valu le petit surnom de « Dauphin du Mékong ». D’après ce que j’ai pu lire, nous pouvons également en trouver en Thaïlande, en Indonésie, au Myanmar, en Malaisie et au Nord de l’Australie.

La plus grosse menace pour ce cétacé sont les techniques de pêches utilisées, notamment l’électro-pêche et l’usage des filets. Du coup, les grandes ONG comme la WWF, par exemple, les associations locales … essayent tant bien que mal à mettre en place des activités permettant la sauvegarde des dauphins. Ils tentent de trouver des activités alternatives pour limiter la pêche et de développer le tourisme pour l’observation des dauphins de l’Irrawaddy. Selon les chiffres, en 2000, il y aurait une cinquantaine de touristes venus les observer et aujourd’hui, on en compte 30 000 ce qui incite les populations locales à le protéger d’autant plus.

Irrawaddy_dolphin-Orcaella_brevirostris_by_2eightPour la petite histoire, il faut savoir que les dauphins de l’Irrawaddy sont vénérés au Cambodge. Les Cambodgiens les considèrent comme la réincarnation d’êtres humains. Selon un mythe populaire, une jeune fille poursuivie par les forces du mal se serait réfugiée dans le Mékong. Le fleuve ayant entendu ses prières l’aurait transformé en créature de la rivière pour la protéger.

Au Myanmar, les dauphins et les pêcheurs birmans collaborent ! Il paraît que ces cétacés rabattent le poisson dans les filets ce qui facilitent nettement le travail des pêcheurs. De nos jours, suite à l’extinction progressive de cette espèce, les pêcheurs ont le regret de voir que cette collaboration existe de moins en moins.

Pour plus d’informations, je vous indique quelques liens.

Bonne lecture !

WWF – Espoir pour le dauphin Irrawaddy

GEO – Cambodge : Les dauphins de l’Irrawaddy, toujours menacés mais plus nombreux.

ESPECES MENACEES.FR – Dauphin Irrawaddy et Marsouin aptère ont perdu la moitie de leur populations

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.