La Macaronésie ou les îles des Bienheureux

Au départ, je dois vous avouer que je ne savais même pas où ça se trouvait. Quand on est passionnée de géographie, c’est assez frustrant… Du coup, je me suis renseignée. Allez, hop ! Un petit cours de géo pour bien finir la semaine (ou bien commencer le week-end ! C’est comme vous voulez 😊 ) et après un peu d’histoire !  

La Macaronésie se trouve dans l’Océan Atlantique et est composée de 4 archipels : Les Açores, Madère, les îles Canaries et le Cap-Vert. On va approfondir un peu et voir les différentes îles et îlots. Quitte à savoir de quoi est composée la Macaronésie autant le faire complétement !

Les Açores comprennent les 9 îles suivantes :

São Miguel, Santa Maria, Faial, Terceira, Graciosa, São Jorge, Pico, Flores et Corvo. Il s’agit d’une région autonome du Portugal.

Madère est composée de 11 îles et îlots :

Donc, lîle de Madère l’île de Porto Santo et les îlots (îlot de Cima, îlot de Ferro, îlot de Cal, …), les trois îles Desertas : Deserta Grande, île de Bugio, îlot Chão et les îles Selvagens : Selvagem Grande, Selvagem Pequena, l’îlot de Fora. Tout comme les Açores, Madère est une autre région autonome du Portugal.

Les îles Canaries, quant à elles, sont constituées des îles suivantes :

Les îles principales sont Lanzarote, Fuerteventura, Grande Canarie, Tenerife, La Gomera, La Palma, El Hierro. Autour de ses îles gravitent des îles secondaires qui sont : Alegranza, La Graciosa, Montaña Clara, Roque del Este et Roque del Oeste qui forment l’archipel de Chinijo situé non loin de Lanzarote. La dernière île secondaire est Los Lobos située entre Lanzarote et Fuerteventura. Les îles Canaries fait partie des communautés autonomes de l’Espagne.

Enfin, on passe au Cap Vert. Cet archipel est composé de 10 îles et 8 îlots :

Au nord, vous trouvez les îles de Barlavento (au vent) : Boa Vista, Sal, São Nicolau, Santa Luzia, São Vicente et Santo Antão et au sud, les îles de Sotavento (sous le vent) : Brava, Fogo, Santiago et Maio. Concernant les 8 îlots, il s’agit de : Ilhéu Raso, Ilhéu Branco, Ilhéu de Sal Rei et du minuscule archipel des îles Secos qui est composé de l’Ilhéu Grande, Ilhéu de Cima, Ilhéu Luis Carniero, Ilhéu Sapado, Ilhéu do Rei. Le Cap Vert est un pays bien indépendant mais le point commun qu’il partage avec d’autres membres de la Macaronésie, c’est le portugais comme langue officielle.

Sinon, le point commun de tous ces archipels est la grande diversité de la flore qui fait que la Macaronésie est considérée comme une phytorégion.

Voilà, maintenant, vous êtes incollable sur la composition complète de la Macaronésie.

Mais pourquoi ce regroupement d’îles s’appelle les « îles des Bienheureux » ?

Alors, là, il faut allez chercher loin dans l’Histoire et remonter jusqu’à l’Antiquité, notamment la mythologie grecque.

Si la mythologie indique qu’après la mort, l’Enfer n’était pas forcément drôle, en fait, ça dépend pour qui ! Comme les Champs Elysées, les îles des Bienheureux seraient l’Enfer des âmes vertueuses où elles reposeraient en paix à la douceur du soleil. Il s’agit d’un lieu mythologique qui se situe à l’extrême limite du monde habité. A cette époque, cette limite était la côte ouest africaine. Pour les Grecs, l’océan marque une frontière symbolisant le passage de la vie à une existence post-mortem puisque le monde s’arrêtait là. D’où les îles des Bienheureux se trouvent géographiquement en Macaronésie.

Bonne lecture !

Ci-dessous quelques liens pour approfondir le côté mythologique :

Cosmovisions.com : Iles-Fortunees

Hypotheses.org : Géographie de l’Enfer, d’Homère à Aristophane.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.