Pendant ce temps… en Nouvelle-Zélande.

PCT NOUVELLE ZELANDE

Objectif : Maori !

Dernièrement, la Première Ministre de la Nouvelle Zélande,Jacinda Ardern,
a déclaré que son plus grand regret est de ne pas avoir appris la langue maorie.

Aujourd’hui, seulement 3,7% de la population néo-zélandaise parle couramment cette langue alors que le peuple maori représente 15% de la population totale.

Le « reo māori » serait intégré au cursus scolaire à partir de 2025 au même titre que les mathématiques, par exemple. L’objectif étant qu’en 2040, 20% de la population connaissent, au moins, les bases de cette langue.

Selon la Ministre du Développement Maorie, Nanaia Mahuta :  « Parler la langue maorie est l’une des meilleures façons de dire “nous sommes tous néo-zélandais” ». 

Selon les déclarations de Jacinda Ardern : « Ce n’est pas qu’une question de langue, c’est aussi une manière de comprendre notre histoire et notre culture communes. (…) Aujourd’hui, j’aspire à ce que ma génération soit la dernière à (…) ne pas avoir appris ″te reo māori″. Apprenez-la un peu, utilisez-la (…). Moi aussi je vais m’y efforcer. »

Alors vu comme ça, nous avons l’impression que la Première Ministre néo-zélandaise révolutionne l’éducation mais en fait, cette demande ne date pas d’hier. En 1970, un collectif défendant la langue maorie a recueilli 30 000 signatures pour cette la langue soit enseignée dans toutes les écoles.

Cependant, maintenant, on peut qu’un pas a été franchi !

Pour en savoir plus : Le Monde.fr : La Nouvelle-Zélande veut replacer la langue maorie dans le socle des apprentissages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.