Pendant ce temps… en Macédoine.

Macédoine

Changement de nom de la Macédoine … Pour ou contre ?

En 1991, lors de son indépendance avec l’ex-Yougoslavie, un petit pays des Balkans prend le nom de Macédoine. Depuis lors la Macédoine est en conflit avec la Grèce qui considère que cette nation balkanique usurpe le nom d’une de ses provinces et son patrimoine.

En effet, pour les Grecs, la Macédoine fait référence à Alexandre le Grand qui était le roi de Macédoine et du coup, ils refusent que les Macédoniens puissent utiliser ce nom au risque de confondre l’histoire hellénique avec l’histoire macédonienne.

Le conflit a été très important remettant en cause la sécurité frontalière. De plus, cette discorde s’ajoutait à un lourd problème d’identité que rencontre la Macédoine. Après l’explosion de la Yougoslavie, de multiples cultures ont cohabité dans ce petit pays. Encore aujourd’hui, les Albanais ne sont pas encore tout à fait reconnus comme des citoyens macédoniens à part entière alors qu’ils représentent près de 25% de la population.

Au-delà de ce conflit, la Grèce fait blocage à la Macédoine d’un point de vue « politique » en posant son veto systématique quand il s’agit d’accepter l’entrée de la Macédoine dans l’OTAN ou encore à propos de son adhésion à l’Union Européenne.

Du coup, le jeune Premier Ministre, Zoran Zaev, essaye de se réconcilier avec son voisin pour mettre fin à ce conflit qui fragilise la stabilité de son pays et enfin accéder aux institutions internationales.

L’une des raisons qui motive à rentrer dans l’UE est avant tout de redonner un élan économique à la Macédoine en attirant les investissements européens. Même si le pays a une croissance de 2.5% (ce qui est beaucoup par rapport à nous), la pauvreté y règne encore beaucoup. D’ailleurs, les villages se vident de leurs habitants, partis à la recherche d’un avenir meilleur ailleurs.

Ceci dit, le cas de la Macédoine n’est pas si désespérant. Il y a des secteurs d’activités qui fleurissent comme le tourisme qui a bondi de 23.5% en 2017. Par un effet domino, l’attrait touristique pourrait bien stimuler d’autres secteurs comme le BTP pour la construction d’infrastructures supplémentaires, la rénovation de la voirie ou encore tout simplement, la restauration et l’hôtellerie.

Donc, pour Zoran Zaev, soutenu par la majorité de la communauté internationale, répondre « Oui » est important pour :

  • Se réconcilier avec la Grèce
  • Pouvoir entrer à l’OTAN et l’UE
  • Montrer qu’il est possible de résoudre les problèmes identitaires avec ce type d’accord.
  • De ranimer l’économie du pays.

Tout le monde n’est pas d’accord pour que la Macédoine devienne la Macédoine du Nord. En effet, le Président de Macédoine (titre honorifique), Gjorge Ivanov, a déclaré ne pas vouloir participer à ce référendum qui se trouve à l’encontre de ses convictions.

Selon ses déclarations : « J’ai reçu la confiance des citoyens durant deux mandats pour ne pas autoriser de changements dans la Constitution ou sur le nom constitutionnel de la Macédoine et pour rejeter les idées pouvant nuire à l’identité nationale, aux caractéristiques de la nation, à la cohabitation et à la langue macédonienne. Je ne manque pas à ces promesses. C’est pourquoi je ne voterai pas le 30 septembre prochain ». 

Il faut savoir que le référendum a caractère consultatif et que ce sera le Parlement qui validera ou non l’accord de changement de nom.

D’après vous, quelle sera la réponse du peuple macédonien à la question : « Êtes-vous pour l’adhésion à l’Union européenne et à l’OTAN, en acceptant l’accord entre la République de Macédoine et la République hellénique ? »

Oui à la Macédoine du Nord … ou Non, on garde Macédoine ?

 

Pour plus d’informations :

Sud Ouest.fr : Pourquoi la Macédoine veut-elle changer de nom ? – Publié le 26/09/2018 à 11h50

La Presse.ca : Macédoine: vers un nouveau nom pour un pays qui se vide – Publié le 26 septembre 2018 à 08h18

NouvelObs.com : Pourquoi la Macédoine pourrait bientôt changer de nom – Publié le 26 septembre 2018 à 11h03

Business Insider.fr : Les 12 pays d’Europe où le nombre de touristes progresse le plus vite

Euractiv.fr : Le président macédonien boycotte le référendum sur le nom du pays – Publié le 24 septembre 2018

Challenges.fr : Changement de nom: les Albanais de Macédoine voteront « Oui » – Publié le 27.09.2018 à 11h32

La Libre.be : Macédoine: Zaev, un optimiste dans les Balkans – Publié le jeudi 27 septembre 2018 à 11h00

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.